Bachelor Universitaire de Technologie (BUT)

đź‘‹ Bienvenue sur notre site dĂ©diĂ© au BUT, ce nouveau diplĂ´me de l’enseignement supĂ©rieur français. Vous y trouverez l’ensemble des informations nĂ©cessaires pour vous orienter après votre bac et choisir le bachelor universitaire de technologie (BUT) le plus appropriĂ© Ă  votre projet professionnel 🚀.

Le nouveau Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) a remplacé le Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) à la rentrée 2021. Il a pour vocation à favoriser la poursuite des études, tout en préparant les étudiants à un accès direct à l’emploi. Un BUT s’élabore sur 3 ans dans un Institut Universitaire de Technologie (IUT).

Quels sont les critères d’admission en BUT ?

L’entrée en BUT est sélective : les titulaires du bac (ou d’un titre équivalent) doivent présenter un dossier de candidature montrant un relevé de leurs résultats scolaires. Il peut également leur être demandé de passer des tests et/ou un entretien de motivation avec les équipes enseignantes.

Tout le parcours d’admission est géré par la plateforme Parcoursup.

Chaque académie devrait réserver 50 % de places aux bacheliers technologiques souhaitant opter pour un BUT ayant une spécialité proche. Les élèves qui ont obtenu leur bac avec une mention « bien » ou « très bien » sont admis d’office dans le BUT du domaine équivalent où ils ont candidaté.

Comment s’organisent les études ?

Un BUT se déroule sur 3 ans, au sein d’un Institut Universitaire de Technologie (IUT), structure interne à l’université. Cela accorde aux élèves la possibilité d’accéder entre autres :

  • Ă  la bibliothèque ;
  • aux restaurants ;
  • au laboratoire de langues ;
  • aux services d’orientation et d’informations.

Comme l’Onisep le précise, « l’IUT offre les avantages de l’université, avec un encadrement renforcé ».

Les formations finalisant un BUT s’organisent sur 6 semestres. Elles s’inscrivent dans le schéma européen LMD (Licence-Master-Doctorat), ce qui est opportun pour les élèves souhaitant une passerelle vers les licences et inversement. Nous vous invitons à lire notre article de comparaison BUT vs Licence pour aller plus loin. Toutes les filières comprennent une majeure et des modules complémentaires, sélectionnés selon le projet professionnel et personnel.

Tout au long du cursus, les étudiants vont alterner les cours magistraux (CM), les travaux dirigés (TD) et les travaux pratiques (TP). Ils bénéficieront également d’un soutien méthodologique et pédagogique très important. Pour ceux qui le désirent, il sera possible d’effectuer un séjour à l’étranger (durant un stage en entreprise ou un semestre d’études), grâce au programme européen d’Erasmus +.

Université de Tours
Université de Tours

Quel est le rythme de travail en BUT ?

Il faudra compter entre 35 et 40 heures par semaine, le tout partagé entre les cours et les projets tutorés. Cela équivaut quasiment aux mêmes nombres d’heures de cours qu’en terminale.

Les étudiants ayant opté pour des spécialités industrielles (principalement lié aux activités du secteur production) suivront 2 000 heures d’enseignement, alors que ceux ayant choisi des spécialités tertiaires (principalement lié au secteur des services) suivront quant à eux 1 800 heures d’enseignement.

Il ne faut pas oublier qu’il sera demandé aux étudiants beaucoup de travail personnel, sous forme de devoirs à la maison ou DM. Ces filières de BUT exigent organisation, rigueur, constance, ainsi qu’un rythme assez soutenu pour les élèves. Leur assiduité aux cours est inévitable, car cela conditionnera leur passage à l’année suivante, mais aussi l’obtention de leur diplôme.

Quel est le programme ?

Les étudiants choisissent une spécialité professionnelle dans une branche d’activité. De leur côté, les BUT englobent chacun un vaste domaine professionnel pour s’adapter au mieux à une famille d’emploi (par exemple : les carrières juridiques ou la gestion logistique et transport). En proposant des compétences professionnelles diversifiées et une culture générale solide, les BUT convoitent la polyvalence des apprenants.

Chaque BUT se caractérise par :

  • un ou des parcours, qui dĂ©butent la plupart du temps au 3e semestre (parfois plus tĂ´t, selon le cas), dont chacun possède des enseignements communs et d’autres spĂ©cifiques ;
  • 24 mentions avec, dans tous les cas, des enseignements communs ;
  • un programme national, compris sur deux tiers du volume d’heures ;
  • un programme local, sur un tiers du volume d’heures. Cela est idĂ©al pour prendre en compte la rĂ©alitĂ© du monde professionnel Ă  laquelle les Ă©lèves vont se confronter. De cette manière, les formations ont vocation Ă  s’adapter Ă  l’évolution constante des mĂ©tiers.

Comment valider ses Ă©tudes en BUT ?

Le diplôme d’un BUT est validé sur la base du contrôle continu. Toutefois, à la fin de chaque semestre, une validation des connaissances est organisée (30 crédits par semestre). De plus, la certification de niveau en anglais est maintenant aussi obligatoire. Si l’étudiant participe à une activité bénévole, ses connaissances et compétences acquises durant cette activité seront prises en compte et validées.

Un BUT équivaut à 180 crédits européens, ce qui correspond à un bac +3. Les étudiants qui valident 120 crédits à la fin des deux premières années obtiendront le diplôme intermédiaire du Diplôme Universitaire de Technologie (bac +2).

Étudiants dans l’herbe
Étudiants dans l’herbe

À quelle professionnalisation s’attendre avec un BUT ?

Chaque mention mise beaucoup sur les travaux pratiques, ainsi que sur les cours prodigués par des professionnels du secteur.

Le travail en mode projet a Ă©galement une place importante, avec 600 heures de projet tutorĂ© auxquelles s’ajoutent 22 Ă  24 semaines de stage en entreprise.

Si des étudiants souhaitent se confronter directement au monde professionnel, ils peuvent s’orienter vers l’apprentissage dès la 2e ou 3e année. Généralement, cela concerne une formation sur cinq, avec quelques variations en fonction des domaines. Une grande motivation est obligatoire, car les programmes d’études ne sont pas du tout allégés pour les apprentis.

Que peut-on envisager une fois son BUT acquis ?

Les titulaires d’un BUT accèdent donc au niveau bac +3 et leur formation les aura préparés à la réalité du marché du travail.

Vers une insertion professionnelle

Les débouchés après un BUT sont encourageants, encore plus quand le BUT est fait en alternance. Certaines spécialités ont des conditions d’embauche plus propices, comme le secteur commercial ou industriel.

Ou la poursuite des Ă©tudes

Un Bachelor Universitaire de Technologie propose à la fois une formation générale et une formation professionnelle. Ces deux facettes encouragent à poursuivre ses études. En fonction des spécialités et des conditions d’accès (examen, dossier, entretien), le choix qui s’offre aux étudiants peut varier :

  • les Ă©coles d’ingĂ©nieurs peuvent accueillir des Ă©lèves sortant d’IUT grâce Ă  leurs admissions parallèles. Toutefois, le nombre de places rĂ©servĂ©es Ă  ces profils et les options de diplĂ´me acceptĂ© peuvent varier d’une Ă©cole Ă  l’autre ;
  • les Ă©coles de commerce et de gestion ont pu mettre en place des admissions parallèles. Cependant, le nombre de places attribuĂ©es peut ĂŞtre variable selon les Ă©coles. On s’aperçoit que certaines mentions de BUT s’y prĂŞtent plus facilement que d’autres. Certains lycĂ©es disposent d’une prĂ©paration d’un an aux concours d’entrĂ©e pour un bac +2 (prĂ©pa Adaptation Technicien SupĂ©rieur Ă©conomie et gestion) ;
  • les Ă©coles vĂ©tĂ©rinaires accueillent Ă©galement des techniciens supĂ©rieurs qui ont suivi ou non une prĂ©pa ATS bio ;
  • les prĂ©pas ATS d’un an acceptent les titulaires d’un DUT en fonction des spĂ©cialisations dispensĂ©es et selon le projet : ingĂ©nierie industrielle, mĂ©tier de la chimie, biologie, gĂ©nie civil ;
  • les Ă©tudiants voulant rejoindre une licence Ă  l’universitĂ© et ayant validĂ© 4 semestres d’un BUT et dont le souhait est de prĂ©parer un master (bac +5). L’entrĂ©e en 2e ou 3e annĂ©e n’est possible que sur avis de la commission pĂ©dagogique de l’universitĂ©. Les Ă©lèves ayant obtenu leur diplĂ´me de BUT peuvent Ă©galement postuler en 1re annĂ©e de master (M1).

Qui peut s’inscrire en BUT ?

L’admission et la sélection se font sur dossier dès l’obtention du bac. Les élèves en filière technologique ayant obtenu une mention « bien » ou « très bien » sont généralement admis d’office dans le BUT du même domaine. Les candidatures sont organisées par la plateforme Parcoursup.

Quelle est la différence entre BUT et DUT ?

Le BUT fusionne le DUT et la licence professionnelle et à un grade de licence. Les « spécialités » des DUT se transforment en « mentions » pour un BUT et les « options » deviennent des « parcours ». Le BUT possède donc 24 mentions, exactement les mêmes qu’en DUT : les noms n’ont pas changé pour rester un repère pour les étudiants en recherche d’informations sur leur future orientation.

Quel est le rythme de travail d’un étudiant en BUT ?

Il faut compter entre 30 et 35 heures par semaine, partagé entre les cours et les projets tutorés.

Quelle est la liste complète des mentions disponible en BUT ?

Les 24 BUT disponibles :

16 Comments

Comments are closed.